Cinarts en cour(t)s

Le projet CINARTS en cour(t)s, mené par la Cinematek, vise à explorer la représentation de la folie, une des thématiques CINARTS (projet des Cinémathèques européennes en éducation à l’audiovisuel). Les élèves de rhéto ont communément opté pour cette thématique leur offrant de grandes possibilités plastiques.

Ce projet vise la réalisation d’un ou plusieurs courts-métrages sur base d’un travail réflexif mené par l’ensemble de la classe tout en ayant l’appui professionnel et technique d’un professionnel du cinéma. Le projet s’est déroulé durant sept semaines début 2023.

Les élèves ont reçu des consignes de réalisations lors de leur venue à Cinematek. A partir de là, le réalisateur Thomas Licata s’est rendu régulièrement en classe afin de conseiller chaque groupe dans le processus de création de leur film ainsi que pour les initier au matériel (appareil photo, zoom, perche). Les élèves ont reçu une grande autonomie dans le choix de leur scénario ainsi dans la forme. Les trois groupes de réalisation se sont rapidement mis en place. Des castings se sont organisés à l’intérieur de l’école avec les classes d’option théâtrale entraînant dans la suite du projet l’organisation des tournages.

Au moment du tournage, certains groupes durent faire face à de nouveaux choix de réalisation… Et par conséquent, ont dû repenser les plans autrement que prévu. Enfin, tous des aléas que les professionnels du cinéma sont amenés à gérer aussi parfois. Après le temps dédié au tournage, un logiciel de montage a été installé sur les ordinateurs de l’école. Les élèves se sont formés en un temps record au logiciel de montage afin de rendre leurs œuvres à temps à la régie du Centre Culturel de Rixensart.

A côté de ce projet guidé par le réalisateur Thomas Licata, les enseignant·e·s Carine Mahy et Kamufue N’Tima ont créé du lien avec les travaux mis en place par 2 autres classes ( S4 et S5) où des films ont été réalisés d’une part sur base de maquettes construites et filmées en plan-séquence par les élèves et d’autre part en réalisant des clips. Le projet s’est clôturé au Centre Culturel de Rixensart par la présentation des films par les élèves. Les projections ont accueilli environ 300 élèves de l’Athénée de Rixensart.